banniere

70ème anniversaire de la disparition du sous-marin Protée

vendredi 20 décembre 2013 , par Christian LECALARD

Il y a 70 ans, le 18 décembre 1943, le sous-marin Protée, sister ship du sous-marin Casabianca, appareillait d’Alger pour une patrouille vers les côtes de provence, en surveillance du trafic maritime aux abords de Marseille.

Il n’est jamais rentré de cette mission qui devait se terminer le 31 décembre.

Il y avait 74 hommes d’équipage dont trois britanniques qui formaient l’équipe de liaison. Le mystère a longtemps plané sur sa disparition jusqu’en 1995, où Henri DELAUZE, Directeur de la COMEX décide d’explorer une zone signalée par les pêcheurs qui accrochaient souvent leurs filets.

La plongée se fait avec le Remora, petit sous-marin d’exploration utilisé par la COMEX, sur l’écho d’une masse métallique importante.

Henri DELAUZE découvre un grand sous-marin qui gît par 125 m de fond sur le plateau des blauquières à 20 miles au sud de Cassis. L’épave est à plat légèrement inclinée sur babord aucun dommage n’apparait sur sa coque, seul le kiosque est endommagé, dommages provoqués semble-t-il par l’explosion d’une mine faisant partie d’un barrage mis en place à l’époque par les allemands, non répertorié par les cartes alliées.

L’épave contient les corps des 74 membres d’équipage, et a été déclarée "sépulture maritime" par la Marine Nationale.

Un 75ème membre de l’équipage est venu rejoindre depuis peu, ses compagnons. Il s’agit de Raymond MORALES, miraculeusement épargné de cette dernière patrouille, par une permission exceptionnelle obtenue grâce à son chef de service, l’ingénieur mécanicien LAUBIE, et à son ami Paul MAGGIOTTI, qui a embarqué à sa place.

Grâce à l’équipe de l’association "Deep sea odyssey" conduite par Jean-Michel PONTIER, médecin urgentiste spécialiste de la médecine hyperbare, le voeux de Raymond MORALES de reposer auprès de ses compagnons a pu se réaliser. Ses cendres ont été répandues par 125 m de fond, dans le kiosque du sous-marin Protée.

Deux cérémonies ont marqué cet anniversaire :

- la première organisée par l’AMMAC de la SEYNE SUR MER à la stèle du sous-marin Protée située au carrefour qui porte son nom, aux sablettes.

Etaient présents :

- les familles des victimes britanniques et françaises qui ont déposé des gerbes,

Pour les autorités militaires :

- le capitaine de frégate représentant le capitaine de vaisseau commandant le CIN,
- le capitaine de frégate commandant du SNA Améthyste équipage rouge, représentant le capitaine de vaisseau commandant l’escadrille des sous-marins nucléaires d’attaque (ESNA),
- le capitaine de corvette EEDLE de la Royal Navy attaché à l’escadrille des sous-marins nucléaires d’attaque (ESNA),
- un piquet d’honneur de la préparation militaire de la SEYNE SUR MER.

Pour les autorités civiles :

- les maires de la SEYNE SUR MER et de SAINT MANDRIER,
- le député du VAR Philippe VITEL,
- les présidents et représentants des sections Rubis - Casabianca - Pégase de l’AGASM,
- Monsieur Pierre FAVREAU un des derniers de l’équipage du Casabianca, qui a tenu à saluer ses frères d’armes,
- de nombreux portes-drapeaux et délégation des associations patriotiques étaient présents.

Un repas pris en commun comprenant :

- les amicales des sections Rubis - Casabianca - Pégase -
- le président des officiers mariniers de l’escadrille des sous-marins nucléaires d’attaque,
- les familles britanniques, françaises et les représentants de la Royal navy,

a rehaussé la convivialité et l’amitié.

- La deuxième cérémonie a eu lieu à 15 h au Monument National des Sous-Mariniers, où d’autres membres de la section Rubis dont :

- l’amiral (2S) Jean-Yves WAQUET,
- le capitaine de corvette commandant de l’équipage rouge du sous-marin nucléaire d’attaque Casabianca.

Le président de la section Rubis a rappelé les circonstances de la disparition du sous-marin Protée et lu la liste de l’équipage disparu.

Des gerbes ont été déposées par

- les familles,
- l’amiral Jean-Yves WAQUET et le commandant du sous-marin Casabianca,
- la section Pégase pour l’AGASM,
- l’officier de liaison de la Royal Navy,

La sonnerie aux morts britannique "The last post" a été interprétée à la trompette par Monsieur O’DONOVAN, suivie des hymnes nationaux des deux pays.


Section déposante : Section Pégase de NICE - n° 17 de l’AGASM -


Reportage photos : Christian LECALARD et Francis JACQUOT

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
contact google maps
 
Accueil