banniere

Disparition du sous-marin Minerve

vendredi 27 janvier 2017 , par Christian LECALARD

En ce 49ème anniversaire de la disparition de la Minerve et des 52 camarades formant son équipage, nous étions une trentaine de l’amicale RUBIS à nous recueillir au Monument National des Sous-Mariniers.

Nos amis de l’AMMAC de la SEYNE SUR MER, son Président et le porte-drapeau nous avaient fait l’amitié d’être présent.

Le Président de l’amicale RUBIS a rappelé les circonstances de la disparition dramatique de la Minerve.

Madame Thérèse SCHEIRMANN-DESCAMPS a déposé une gerbe à la mémoire de son époux Jules DESCAMPS, qui faisait partie de l’équipage.

Une seconde gerbe au nom de l’amicale MINERVE de l’AGASM a été déposée par le CA (2S) Michel BERGES et le Maître Principal Christian UBERTALI.

La sonnerie aux Morts et la Marseillaise ont clôturé la cérémonie.


Discours prononcé le vendredi 27 janvier 2017 au MNSM :

Il y a 49 ans, le 27 janvier 1968 à 01 h 00 du matin, la Minerve, après avoir débarqué l’officier entraînement de l’ESMED en rade des VIGNETTES, fait route vers le secteur T 65 qui lui a été attribué, pour un CASEX aéro avec un Bréguet Atlantic de NIMES-GARON. Le secteur T 65 comprend des fonds de 2000 à 2300 m, à une quinzaine de nautiques dans le sud du cap SICIÉ.

Les conditions météo sont mauvaises. Mistral à 50 nœuds, mer de force 5 à 6
L’avion établi le contact avec le sous marin à 7 h 19 et lui signale que du fait des très mauvaises conditions météo, il n’effectuera que deux passes de calibration Radar.A 7 h 37, vingt minutes après le début des passes, la MINERVE signale qu’elle a son tube d’air sorti et que les difficultés de transmission sont dues à l’état de la mer. A 7 h 43 elle signale à l’avion dans quel azimut elle le relève.

A 7 h 55, l’avion signale qu’il arrêtera à 8h ses exercices. La MINERVE accuse réception.

De 7 h 55 à 8 h 09, l’avion rappelle plusieurs fois le sous marin mais n’obtient aucune liaison. Mettant le silence du sous marin sur le compte des conditions météo, l’avion regagne sa base.

A la vacation de 11h, le PC Activité de l’ESMED signale à la MINERVE l’annulation des exercices et lui donne liberté de manœuvre. La MINERVE n’a pas accusé réception du message. Le sous marin est attendu à la base au plus tard à 01 h le 28 janvier.

A 02 h 15, la procédure de recherche est déclenchée. Malgré des moyens importants, aucun contact sonar ou repérages visuels de débris ne sont obtenues. Les recherches sont interrompus le 2 février au matin. On apprendra plus tard, qu’une anomalie sismique a été enregistrée à 08h01, situé approximativement dans la partie nord du secteur attribué à la MINERVE

La MINERVE était commandée par le LV André FAUVE. Il y avait 52 hommes d’équipage


Reportage photos : Francis JACQUOT

Messages

  • Je viens de l’écrire à Christian Lecalard.
    Suis un ancien de l’ex chantier H des réparations de l’ex DCAN Toulon, et l’auteur de "Accidents des sous-marins français 1945/1983".
    Je suis un des derniers à avoir vu la Minerve avant son départ de l’îlot Castigneau ..et ne plus revenir.
    J’espère être parmi vous si cérémonie a lieu début 2018, pour le cinquantenaire de sa disparition.
    Georges Kévorkian

  • J’étais à l’époque sur l’escorteur d’escadre CASSARD comme détecteur ASM ( j’effectuais mon service militaire comme engagé volontaire par devancement d’appel). J’ai donc participé aux recherches de la MINERVE au premier rang et nous avons tous oeuvrés avec célérité en effectuant nos heures de quart très activement et aussi en participant aux recherches visuelles sur la surface de l’eau . Le commandant précédent du sous marin était à notre bord pour reconnaître les débris que nous pouvions trouver flottants sur la mer. J’ai noté sur mon agenda les heures de quart effectuées ainsi que les fausses alertes et l’espoir se dissipant heures après heures.

    49 ans plus tard je pense toujours à ces camarades disparus tragiquement et je ne les oublierais jamais.

  • En Janvier 1968 , radiotélégraphiste à bord de l'Escorteur d'Escadre BLM BOUVET en escale à Toulon .

    Dès que l'alerte à été donnée nous avons appareillé dans l'après midi pour nous rendre sur zone , avec d'autres batiments . Hélas au bout de quelques jours l'espoir de retrouver nos camarades a disparu . Je profite de ma communication pour rendre hommage à nos camarades et plus particulierement à mon camarade Radio Jean François Fort sorti comme moi de l'Ecole des Radios des Bormettes près de Toulon en Septembre 1967 ;

  • Bonjour,

    Je suis un ancien de la Minerve et aimerai savoir si une cérémonie est prévue pour les 50 ans de sa disparition.

    Merci de m'informer dans ce cas. Je vis en région parisienne et me rendrai volontiers à Toulon pour y assister.

    Didier Bénard

     

  • Bonjour Didier,
    En réponse à ta question, une commémoration est bien prévue le 27 Janvier 2018 en mémoire de la disparition de la Minerve.
    La section Rubis a été désignée "Maître de cérémonie".
    Pour plus de renseignements, contactes-moi à l’adresse ci-dessus.
    Amicalement.
    Rudi, secrétaire

  • Bonjour ,

    Ancien sous marinier de 1958 à 1974 j'ai participé a ces moments de très grandes douleurs , j'étais à bord de la Junon .

    Est ce que la presse télévisée participera , ce jour là ,a notre deuil ?

    Amitiés aux anciens .

    GLS

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
contact google maps
 
Accueil